Semaine européenne de la vaccination du 23 au 29 avril 2018

Actualité

L'Agence européenne des médicaments (EMA) est en train de réexaminer les antibiotiques de la classe des quinolones et fluoroquinolones. Lors de sa réunion de mars, le Pharmacovigilance Risk Assessment Committee (PRAC) a décidé qu'il serait profitable d'impliquer le grand public de l'UE dans ce réexamen.

Durant la semaine du 11 avril 2018, plusieurs articles de presse ont fait écho de la décision de Blankenberge d’utiliser des médicaments contraceptifs pour réduire la population de mouettes dans la ville balnéaire. L’AFMPS tient à préciser qu’à l’heure actuelle, aucun médicament à usage vétérinaire n’est autorisé dans une indication de contraceptif pour les mouettes.

Le Brexit a entraîné une augmentation du nombre de dossiers de changement d'État membre de référence (RMS, Reference Member State). C'est pourquoi le CMDh (Coordination Group for Mutual Recognition and Decentralised Procedures, Human) a créé un nouveau template plus efficace pour ce type de demande.

Le SPF Santé publique et l’AFMPS vous invitent à participer activement à la consultation publique sur un essai clinique avec le médicament génétiquement modifié TG6002 (VV TK-RR-FCU1) de la firme Transgene. Cet essai a été développé pour le traitement des tumeurs gastro-intestinales (GI) avancées. La consultation publique court du 23 avril au 23 mai 2018 inclus.

Du 23 au 29 avril a lieu la Semaine européenne de la vaccination : prévention, protection, vaccination.

Lors de sa réunion d'avril 2018, le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC, Pharmacovigilance Risk Assessment Committee) de l’Agence européenne des médicaments (EMA, European Medicines Agency) a lancé un réexamen du risque d'erreurs de dosage avec des médicaments à base de méthotrexate. Le PRAC a également décidé de réexaminer les besoins médicaux non satisfaits pour les solutions d'hydroxyéthylamidon (HEA) pour infusion et discutera de sa recommandation lors de sa réunion de mai 2018.

L’AFMPS a constaté une augmentation de 37 % des notifications d’effets indésirables en 2017. Cette progression remarquable est encourageante pour l’amélioration continue du profil de sécurité des médicaments mais l’AFMPS souhaite inciter tous professionnels de la santé à notifier encore davantage les effets indésirables.

L’AFMPS soutient le projet pilote e-PIL (Patient Information leaflet) lancé par l’industrie pharmaceutique au sein des hôpitaux belges et luxembourgeois. Dans ce projet, la notice de certains médicaments commercialisés sur les marchés belge et luxembourgeois ne sera plus insérée dans la boite du médicament en version papier, mais uniquement consultable en ligne sur des sites internet contrôlés.

Campagnes d'information

 

Dernière mise à jour le 01/08/2017