Save the date

Séance d’information sur PharmaStatut
18 novembre 2019 - Plus d'info

Symposium sur les vaccins
6 décembre 2019 - Plus d'info

Symposium « Collaborer avec et pour le patient »
10 décembre 2019 - Plus d'info

 

 

Brexit

Actualité

En octobre 2018, GSK Consumer Healthcare a retiré du marché les emplâtres VOLTAPATCH TISSUGEL® et a mis à disposition un nouvel emplâtre, le VOLTAREN PATCH®. Les deux emplâtres médicamenteux présentent des différences tant au niveau des indications thérapeutiques, de la posologie, des excipients que des caractéristiques physico-chimiques.

L’AFMPS demande la mise en quarantaine des désinfectants Surfa’safe et Opaster Anios vu la présence de bactéries dans ces produits. Ces produits ne doivent plus être utilisés et vont être rappelés par le fabricant. Dans l’attente d’informations complémentaires et par mesure de précaution, l’AFMPS demande la mise en quarantaine immédiate de ces désinfectants. L’AFMPS est en contact avec le fabricant et l’autorité française (l’agence nationale de sécurité des médicaments, ANSM) et suit l’évolution du dossier et des actions à prendre.

Comment les autorités de santé publique telles que l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement (SPF Santé publique), l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI) et le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), peuvent-elles impliquer plus (pro)activement les patients et les mettre davantage au premier plan tout au long du cycle de développement de médicaments innovants ?

Le pharmacien pourra désormais délivrer un médicament jusqu’à trois mois maximum à partir de la date de prescription, sauf lorsque le prescripteur indique une date de délivrance. Pour les médicaments remboursés, le délai de remboursement sera également de trois mois à partir de la date à laquelle le prescripteur a rédigé la prescription médicale.

Début octobre 2019, l’Agence européenne des médicaments (EMA) et les autorités européennes compétentes en matière de médicaments, y compris l’AFMPS, ont demandé à tous les titulaires d’une autorisation de mise sur le marché de procéder, à titre de précaution, à une évaluation des risques liés à la présence de nitrosamines. Le résultat de cette évaluation peut à présent être communiqué.

 

Dernière mise à jour le 15/05/2018