Des vaccins de qualité, sûrs, et efficaces grâce à la vaccinovigilance

À l’occasion de la semaine européenne de la vaccination du 24 au 30 avril 2019, l’AFMPS rappelle que pour améliorer davantage la qualité, la sécurité et l’efficacité des  vaccins, notifier les effets indésirables observés suite à une vaccination est primordial.

Les exigences en matière de sécurité des vaccins sont très élevées. Avant d’être mis sur le marché, les vaccins sont testés sur plusieurs milliers de volontaires lors d’essais cliniques effectués dans des conditions strictes et standardisées. Les volontaires sont suivis durant de longues périodes, allant parfois jusqu’à plusieurs années.

Ces essais cliniques permettent de déterminer le profil de sécurité d’un vaccin et la fréquence d’apparition des effets indésirables pour mettre à disposition de toute la population des vaccins sûrs, efficaces et de qualité.

Des effets indésirables très rares peuvent encore apparaitre lorsque le vaccin est utilisé en « situation réelle ». La population vaccinée en situation réelle est en effet beaucoup plus hétérogène que la population vaccinée lors d’essais cliniques. Un effet indésirable pourrait alors apparaître avec une plus grande fréquence ou une sévérité différente chez des personnes présentant certaines caractéristiques. Pour identifier rapidement ce type de situations, les professionnels de la santé et les citoyens peuvent notifier à l'AFMPS les effets indésirables observés après une vaccination. Cette surveillance des vaccins après leur mise sur le marché s’appelle la vaccinovigilance.

La vaccinovigilance permet de s’assurer que les effets observés en situation réelle correspondent au profil de sécurité établi lors des essais cliniques.

Les parents confrontés à un effet indésirable survenu suite à l'administration d'un vaccin à leur enfant doivent prendre contact avec leur pédiatre, leur médecin généraliste, la consultation ONE ou leur pharmacien. La survenue de certains effets indésirables nécessite parfois un traitement spécifique.

L’AFMPS encourage tous les professionnels de la santé à notifier les effets indésirables, via internet ou via la fiche jaune papier, et chaque citoyen peut également notifier directement un effet indésirable à l’AFMPS, en ligne, par e-mail via adr@afmps.be, ou par courrier postal.

Notifier les effets indésirables permet de détecter d’éventuels nouveaux risques concernant le vaccin, et de mieux connaître les risques déjà identifiés. Si nécessaire, les autorités compétentes peuvent recommander des mesures additionnelles, comme l’ajout de nouveaux conseils d’utilisation pour les patients.

Plus d’information sur les vaccins

Dernière mise à jour le
24/04/2019