Les éleveurs de veaux de boucherie reçoivent les premiers résultats personnalisés de SANITEL-MED concernant la consommation d'antibiotiques

Depuis le 27 février 2017, tous les vétérinaires enregistrent l'administration ou la fourniture d'antibiotiques dans les exploitations bovines par le biais de l'application en ligne SANITEL-MED. Après un an de collecte de données, l'unité scientifique d'AMCRA asbl a analysé les données pour les exploitations de veaux de boucherie. En juin 2018, l'AFMPS enverra les rapports individuels à tous les éleveurs de veaux de boucherie en Belgique.

Le but est que chaque éleveur voie quelle est la consommation d'antibiotiques pour son exploitation par rapport à d'autres exploitations (benchmarking). En cas de consommation trop élevée, l'éleveur doit prendre des mesures avec le vétérinaire afin de réduire cette consommation. Cela peut se faire en prenant des mesures adéquates en matière de biosécurité et de prévention, afin que les maladies infectieuses qui nécessitent des antibiotiques puissent être évitées.

En Belgique, la vente d'antibiotiques en médecine vétérinaire était jusqu'à présent suivie au moyen des rapports BelVet-SAC. Ceux-ci examinent la consommation totale d'antibiotiques dans l'ensemble des secteurs animaux. La nouvelle analyse est maintenant effectuée au niveau des exploitations d'élevage individuelles. À cet effet, la « valeur BD100 » (BD : behandelingsdagen : jours de traitement) est utilisée, le nombre de jours sur cent où les animaux sont traités au moyen d'antibiotiques. Cela reflète donc bien la mesure dans laquelle les animaux d'une exploitation sont exposés aux antibiotiques.

Le secteur des exploitations bovines en Belgique (BVK) dispose de son propre système de collecte et d'analyse de données. L'AFMPS et AMCRA asbl ont organisé les deux analyses de manière complémentaire en étroite collaboration avec le secteur. À l'avenir, les rapports seront autant que possible envoyés de façon synchrone.

En moyenne, les éleveurs utilisent en Belgique relativement beaucoup d'antibiotiques par rapport aux pays limitrophes avec une structure d'élevage semblable. Les rapports individuels et le feedback doivent aider le vétérinaire et l'éleveur à se faire une meilleure idée de la consommation d'antibiotiques dans l'exploitation. Il importe de réduire la quantité totale d'antibiotiques consommés et d'éviter au maximum l'utilisation d'antibiotiques critiques, c'est-à-dire de substances de grande importance pour la santé humaine. On contribue ainsi davantage à la réalisation des objectifs de réduction 2020 de la consommation d'antibiotiques chez les animaux, repris dans le protocole d'accord conclu entre la ministre de la Santé publique, le ministre de l'Agriculture et les stakeholders.

Exemple d'un rapport individuel

Informations supplémentaires
SANITEL-MED

Dernière mise à jour le
15/06/2018