Coronavirus : extension et assouplissement des mesures prises par l'AFMPS pour éviter la pénurie de médicaments

Le 1er avril 2020, l'AFMPS a pris des mesures pour éviter une pénurie de médicaments. Une partie de ces mesures vont à nouveau être prolongées d'un mois. Quelques mesures sont, elles, supprimées.

Les stocks de médicaments utilisés pour traiter les patients atteints de COVID-19 (tels que les narcotiques et les relaxants musculaires destinés aux patients sous respirateur) sont étroitement surveillés par l'AFMPS.

L'AFMPS a établi une liste des médicaments et des matières premières utilisés dans le traitement du COVID-19, pour lesquels des mesures d'urgence ont été prises depuis le 1er avril 2020. Ces mesures ont été affinées et prolongées par la suite. La nouvelle décision prolonge d'un mois certaines mesures, en particulier les quotas pour les grossistes et la distribution sur la base d'instructions (clés de distribution) aux hôpitaux. Les autres mesures, en particulier l'obligation de notification des exportations et la notification des stocks excédentaires, sont supprimées.

Grâce à ces mesures et à leur extension, des solutions et des alternatives pour tous les médicaments nécessaires au traitement des patients COVID-19 en Belgique existent actuellement et existeront dans un avenir proche.

Révision de la liste des médicaments

La liste des médicaments et des matières premières concernés a également été révisée. La situation est en constante évolution et la liste a également été adaptée en conséquence.

Dernière mise à jour le
08/06/2020