Semaine mondiale de sensibilisation au bon usage des antibiotiques

Dans le cadre de la semaine mondiale de sensibilisation au bon usage des antibiotiques (du 13 au 19 novembre 2017), les autorités compétentes fédérales (l’AFMPS, l’AFSCA et le SPF Santé publique) et l’AMCRA asbl invitent toutes les personnes concernées à utiliser ces médicaments de manière raisonnée. Objectif : réduire la résistance aux antibiotiques et ainsi améliorer la santé animale et la santé publique dans le cadre d’une approche « One Health ».

Lorsque les bactéries deviennent résistantes aux antibiotiques, cela représente un problème pour la santé des animaux et, par voie de conséquence, pour celle des humains.

Depuis 2011, l’usage des antibiotiques chez les animaux a baissé de 20 %. Nous sommes donc sur la bonne voie.

Les objectifs pour 2020
En 2016, les autorités compétentes fédérales, l’industrie pharmaceutique et celle des aliments composés, les organisations agricoles, les gestionnaires de cahiers des charges et les associations vétérinaires et de santé animale ont adhéré aux objectifs 2020 de réduction contenus dans le plan d’action de l’AMCRA (Vision 2020) en signant la « Convention entre l’Autorité fédérale et tous les partenaires sectoriels concernés par la réduction de l'usage d'antibiotiques dans le secteur animal ».

Ces objectifs sont : une réduction de 50 % de l’utilisation totale des antibiotiques et une réduction de 75 % de l’utilisation des antibiotiques dits « critiques » d’ici 2020, mais également une réduction de 50 % de l’utilisation des aliments médicamenteux à base d'antibiotiques pour la fin de cette année 2017.

Guider les vétérinaires dans leur choix
En réponse à la nécessité de sensibiliser au bon usage des antibiotiques et afin de guider les vétérinaires dans un choix éclairé en antibiothérapie, l’AMCRA a notamment élaboré des vadémécums pour les principales espèces d’animaux domestiques. Le choix des antibiotiques tient compte de plusieurs critères, parmi lesquels l’importance de l’antibiotique pour la santé humaine.

Des initiatives qui portent leurs fruits
Comparé à 2011 (l’année de référence), la baisse cumulative de l’utilisation totale des antibiotiques chez les animaux atteint 20 %. En Belgique, depuis 2016, une nouvelle législation règle les conditions d’utilisation des antibiotiques critiques (céphalosporines de 3e et 4e génération et fluoroquinolones), également appelés « antibiotiques de la dernière chance » chez les animaux producteurs de denrées alimentaires. Grâce à son application et à la sensibilisation des acteurs de terrain, une réduction de 56,1 % dans les chiffres de vente des antibiotiques critiques a été enregistrée en 2016. Ces chiffres sont disponibles via le système de monitoring BelVet-Sac.

Les résultats obtenus dans un contexte international ont également leur importance car l’antibiorésistance ne s’arrête pas aux frontières. Il convient donc de rappeler les efforts entrepris par des organisations mondiales telles que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) qui ont développé des outils de sensibilisation pouvant être utilisés au niveau mondial.

Plus d’infos
Information supplémentaire de l’OIE

Dernière mise à jour le
20/11/2017