Prolongation de la validité des comprimés d’iode destinés aux habitants d’une zone à risque nucléaire

L’Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé (AFMPS) relaie l’information communiquée par la Direction Générale Centre de Crise du Service Public Fédéral Intérieur (IBZ) relative à la validité des comprimés d’iode distribués en 1999 et 2002 aux habitants d’une zone à risque aux alentours d’un site nucléaire. Ces comprimés restent parfaitement valables et efficaces jusqu’à la fin du mois d’avril 2011 malgré le dépassement de la date de péremption indiquée sur l’emballage.

En 2009, l’AFMPS relayait déjà une information communiquée par la Direction Générale Centre de Crise du Service Public Fédéral Intérieur précisant que les comprimés d’iode distribués en 1999 et 2002 aux habitants d’une zone à risque aux alentours d’un site nucléaire restaient parfaitement valables et efficaces au moins jusque fin octobre 2009, bien que la date de péremption indiquée sur l’emballage  soit  dépassée depuis 2008.

L'Institut Scientifique de Santé Publique (ISP) confirme, après une nouvelle analyse, que les comprimés d'iode actuels sont nouveau jugés conformes jusqu’à  la fin du mois d’avril 2011 et peuvent donc encore être utilisés lors d’une situation d’urgence (après avis des autorités), pour autant que les conditions de conservation soient remplies.

Une distribution de nouveaux comprimés est prévue pour le début de l’année 2011. Cette nouvelle distribution s'accompagnera d'une campagne nationale d'information à la population, accompagnée d’une information plus spécifique à l’attention des habitants d'une zone à risque aux alentours d'un site nucléaire. Les collectivités et les particuliers qui se trouvent dans une zone nucléaire à risque recevront une brochure les incitant à aller retirer leurs comprimés dans une pharmacie de leur choix.

Dernière mise à jour le
23/01/2013