Enquête adressée aux vétérinaires sur leurs habitudes de prescription des antimicrobiens

Une enquête via internet est lancée au niveau européen pour recueillir des informations sur les facteurs qui influencent les pratiques de prescription des vétérinaires en matière d’antimicrobiens. Les praticiens vétérinaires sont invités à compléter cette enquête qui se clôturera le 15 avril 2012.

Une enquête destinée à recueillir des informations sur les pratiques de prescription des vétérinaires quand ils traitent des animaux par des antimicrobiens, a été développée par les « Heads of Medicines Agencies » (HMA) en collaboration avec la « Federation of Veterinarians of Europe » (FVE).
L’Agence européenne des médicaments (EMA : European Medicines Agency) a travaillé étroitement avec les HMA et la FVE  pour réaliser cette enquête.

Les praticiens vétérinaires de l’Union européenne et des pays de l’ « European Free Trade Association » (EFTA) (Lichtenstein, Islande, Norvège et Suisse) sont invités à compléter l’enquête qui se clôturera le 15 avril 2012.

Les résultats de l’enquête permettront d’alimenter le débat sur la nécessité de faire des contrôles supplémentaires sur la prescription des antimicrobiens et sur les spécifications  de ces contrôles qui ne peuvent pas compromettre de façon disproportionnée la santé et le bien-être des animaux.

L’EMA se concentre sur la promotion d’un usage prudent des antimicrobiens (principalement les antibiotiques) pour limiter le développement de résistances et elle est impliquée dans un certain nombre d’initiatives qui visent à favoriser l’usage responsable des antimicrobiens au sein de l’Union européen tant chez les animaux de rente (ou animaux producteur de denrées alimentaire) que chez les animaux de compagnie.

Pour des raisons de santé publique et animale, les antimicrobiens sont nécessaires car ils contrôlent les maladies infectieuses tant chez les humains que chez les animaux. La stratégie 2011-2015 sur les antimicrobiens du Comité pour les médicaments à usage vétérinaire (CVMP) qui soutient le travail de l’EMA en la matière, a pour objectif de minimiser le risque chez l’homme suite à  l’utilisation des antimicrobiens chez l’animal.

Les résultats de l’enquête seront publiés sur les sites des HMA et de la FVE.

Lien vers l’enquête

Dernière mise à jour le
10/01/2013