Coronavirus – Concertation entre l’AFMPS et les laboratoires cliniques quant aux tests sérologiques COVID-19

À l’initiative de l’AFMPS, une concertation entre les représentants des laboratoires cliniques et Sciensano a eu lieu le 3 septembre 2020. Au cours de cette réunion, l'AFMPS a expliqué la procédure suivie pour la validation de l’ensemble des tests sérologiques COVID-19. À la suite de cette concertation, toutes les parties ont décidé qu'il serait opportun d'organiser une meilleure consultation et une coopération plus intensive entre les autorités et les laboratoires cliniques.

Le 3 septembre 2020, suite à des articles de presse concernant la validation des tests sérologiques COVID-19 et à l'initiative de Xavier De Cuyper, administrateur général de l’AFMPS, une réunion de concertation a été organisée avec tous les laboratoires cliniques concernés.

Cette réunion a été l’occasion d’éclaircir les critiques évoquées par la presse et a également permis aux laboratoires de préciser certaines inquiétudes. L'AFMPS a voulu remettre dans leur contexte toutes les actions prises pour pouvoir garantir la qualité des tests sérologiques de la liste AFMPS-Sciensano et sécuriser des stocks stratégiques au niveau national.

Le rôle de chacun a été rappelé dans un respect mutuel. Les laboratoires cliniques ont la responsabilité des tests biologiques qu’ils utilisent et l’expertise scientifique les concernant. L’AFMPS et Sciensano sont les autorités compétentes responsables respectivement de la qualité des produits IVD mis sur le marché et du bon usage de ceux-ci selon les normes de qualité en vigueur (ISO 15189).

Toujours dans un souci de transparence, Sciensano a expliqué les actions de contrôles actuellement mises en place au travers d’audits et qui s’appliquent à n’importe quel laboratoire en cas de manquement aux normes de qualité.

L’ensemble des intervenants ont apprécié la démarche, en particulier pour organiser une collaboration plus intensive entre les laboratoires cliniques et l’AFMPS en prévoyant une concertation structurelle. Même hors de la situation actuelle liée au COVID-19, les sujets à discuter sont nombreux et importants pour les deux parties.

Organe de concertation
Afin d’organiser cette coopération, l’AFMPS prendra une initiative dans les prochaines semaines afin de mettre en place un organe composé de représentants des laboratoires cliniques afin de soutenir les initiatives dans ce domaine clé. Chaque voix pourra être exprimée via ce nouvel organe de concertation. De cette manière, l’expertise des laboratoires cliniques sera également prise en compte de manière optimale dans toute prise de décision de l’AFMPS. Différentes pistes constructives ont déjà émergé lors de cette réunion, comme la mise à disposition de sérum sanguin via des biobanques pour faciliter de futures coopérations.

Dernière mise à jour le
08/09/2020