À partir du 1er novembre 2019, la durée de validité d’une prescription médicale est de trois mois par défaut

Le pharmacien pourra désormais délivrer un médicament jusqu’à trois mois maximum à partir de la date de prescription, sauf lorsque le prescripteur indique une date de délivrance. Pour les médicaments remboursés, le délai de remboursement sera également de trois mois à partir de la date à laquelle le prescripteur a rédigé la prescription médicale.

Actuellement, un pharmacien peut délivrer un médicament prescrit sans limite dans le temps. Lorsqu’un remboursement est prévu, l’assurance soins de santé rembourse ce médicament jusqu'à la fin du troisième mois qui suit la date de prescription médicale. Cette distinction disparaitra le 1er novembre 2019. Le délai dans lequel le pharmacien peut délivrer un médicament au patient et le délai pendant lequel ce médicament est remboursable vont s’aligner et se simplifier : trois mois maximum à partir de la date de la prescription médicale.

Vous trouverez plus d’informations dans le bulletin d’info de l’INAMI.

Dernière mise à jour le
31/10/2019