Médicaments périmés ou inutilisés

Que faire des médicaments périmés ou inutilisés ?
Les médicaments périmés et inutilisés n’ont pas leur place dans votre pharmacie familiale. La consommation de médicaments périmés peut être dangereuse pour votre propre santé : les propriétés du médicament évoluent dans le temps, ce qui ne permet pas de garantir son efficacité et sa sécurité. Jeter des médicaments dans la poubelle, l’évier ou les toilettes peut être dangereux pour l’environnement.

La solution : ramenez vos médicaments périmés et inutilisés à la pharmacie. Le pharmacien se chargera de les détruire.

Comment vérifier la durée de conservation de vos médicaments ?

  • Contrôlez régulièrement la date d’expiration sur l’emballage : « EXP » ou « utilisable jusqu’au » suivi des deux chiffres du mois et des quatre chiffres de l’année d’expiration.
    Cela s’applique également aux préparations faites par le pharmacien. Après cette date, vous devez ramener le médicament à la pharmacie.
  • Certains médicaments (tels que les gouttes ophtalmiques, les gouttes nasales et les sirops antibiotiques) ont une durée de conservation limitée après ouverture. Cette durée de conservation après ouverture est indiquée sur la notice ou sur l’emballage. Inscrivez la date d’ouverture sur l’emballage de ces médicaments (si le pharmacien ne l’a pas déjà fait). Vous pourrez ainsi calculer combien de temps vous pouvez continuer à utiliser ces médicaments. Une fois la date de péremption passée, vous devez également ramener ces médicaments à la pharmacie.

Quels sont les médicaments que vous pouvez ramener à la pharmacie ?

  • Les pilules, suppositoires, gélules inutilisés dans leur plaquette ou leur bouteille.
  • Les résidus de sirops et de médicaments liquides dans leur bouteille d’origine.
  • Les restes de médicaments semi-liquides en tube.
  • Les restes de sprays et d’aérosols.
  • Les pansements médicamenteux inutilisés.

Attention !

  • Retirez vous-même la boîte d’emballage et la notice pour faciliter le travail du pharmacien.
  • La pharmacie ne reprend pas les non-médicaments (aiguilles, résidus chimiques, résidus cosmétiques, aliments diététiques et pour bébés, préparations vitaminées, produits à base de plantes, radiographies).

Ne jetez pas les résidus d’antibiotiques avec vos déchets ménagers.
Les infections bactériennes sont traitées par des antibiotiques, mais le nombre d’antibiotiques disponibles est limité. Il est donc très important que le bon fonctionnement de ces médicaments continue à être garanti. Lorsque les antibiotiques sont utilisés en trop grande quantité, les bactéries peuvent s’adapter, de sorte que les antibiotiques ne sont plus suffisamment efficaces. Lorsque les bactéries deviennent insensibles (ou résistantes) aux antibiotiques, on parle de résistance aux antibiotiques. Comme les bactéries ne sont plus inhibées par les antibiotiques, l’infection ne peut plus être combattue et vous pouvez donc tomber très malade.

Nous devons par conséquent veiller à n’utiliser des antibiotiques qu’en cas de nécessité. Le médecin ne prescrira des antibiotiques que si c’est vraiment nécessaire.

Vous pouvez apporter votre contribution en évitant de jeter les antibiotiques que vous n’utilisez pas avec vos déchets ménagers. Via les déchets, ils pénètrent dans les eaux de surface, où ils entrent en contact avec des bactéries, ce qui favorise la résistance. Comme les eaux de surface sont utilisées pour l’arrosage de nos cultures, pour la baignade et les sports nautiques, mais aussi pour la production d’eau potable, nous pouvons entrer de cette façon en contact avec des bactéries résistantes.

Contact
info.medicines@afmps.be

Dernière mise à jour le 14/07/2022