Vaccin contre la grippe : déjà 10 % des stocks livrés au patient, les deux tiers restent à livrer aux pharmacies (hospitalières)

L'AFMPS fait un premier point sur la situation en matière de distribution des vaccins contre la grippe. Plus de la moitié des vaccins doivent encore être mis sur le marché.

Cette année, la vaccination contre la grippe se fera avec une approche séquentielle. Une couverture vaccinale élevée contre la grippe parmi les groupes à risque peut contribuer à prévenir une surcharge du système de soins de santé, surtout en période de COVID-19. Les groupes à risque auront donc la priorité jusqu'au 15 novembre pour aller chercher le vaccin en pharmacie. De plus, les personnes âgées de 50 ans ou plus n'ont pas besoin d'une prescription médicale préalable pour aller chercher le vaccin en pharmacie. Le pharmacien peut en effet leur prescrire le vaccin lui-même.

Combien de vaccins sont disponibles en Belgique ?
Pour la saison grippale 2020-2021, environ 2 960 000 vaccins sont disponibles en Belgique. Ce chiffre est supérieur de 10 % à celui de l’année passée. Cela devrait suffire pour vacciner au moins les groupes à risque, même en cas d'augmentation modérée de la couverture vaccinale. En fonction des vaccins restants, les personnes n'appartenant pas aux groupes à risque pourront être vaccinées après le 15 novembre 2020. Les vaccins prévus pour la Belgique ne peuvent pas être exportés.

Où en est la distribution des vaccins contre la grippe ?
L'AFMPS suit de près la distribution des vaccins contre la grippe. En date du 6 octobre 2020, les entreprises pharmaceutiques avaient déjà fourni 45 % des vaccins aux grossistes-répartiteurs. Ceux-ci ont déjà fourni 36 % du montant total aux pharmacies. Enfin, les pharmacies ont déjà fourni 10 % (source : secteur des pharmacies APB/OPHACO) des vaccins aux patients. 

55 % du stock prévu pour la Belgique doit donc encore être mis sur le marché et 64 % doit encore être distribué aux pharmacies. Il est possible qu'une pharmacie n'ait temporairement plus de vaccins en stock en attendant un nouvel approvisionnement de la part de son fournisseur. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a plus de vaccins.

Suffisamment pour les groupes à risque si tout le monde suit l'approche séquentielle
L'AFMPS précise que les vaccins prévus seront disponibles dans les prochaines semaines. Toutes les parties concernées doivent pour cela respecter strictement l'approche séquentielle. Les grossistes-répartiteurs doivent approvisionner tous les pharmaciens qui en font la demande, indépendamment des précommandes. Les pharmaciens doivent commander uniquement ce qui est nécessaire en fonction des groupes à risque. Les médecins du travail et les médecins généralistes doivent suivre les recommandations de prescription pour les groupes à risque.

Dernière mise à jour le
14/10/2020