Semaine mondiale de sensibilisation pour un usage prudent des antibiotiques : du progrès en médecine vétérinaire mais une attention particulière pour le secteur de la volaille

Du 18 au 24 novembre 2020 se déroule la semaine mondiale de sensibilisation à l’usage prudent des antibiotiques. L’usage d’antibiotiques en médecine vétérinaire a fortement diminué ces dernières années. Néanmoins, une tendance alarmante est observée chez la volaille avec une augmentation de l’utilisation totale d’antibiotiques, y inclus d’antibiotiques critiques. Ceci va à l’encontre des objectifs déjà définis pour 2020 et des nouveaux objectifs pour 2024.

Réduire les besoins en antibiotiques et donc en utiliser moins sont la seule voie qui permettra de réduire la résistance aux antibiotiques et d’assurer la santé humaine et animale. En Belgique, de grands progrès ont été réalisés grâce à des objectifs de réduction clairs et ambitieux.

Plan Vision 2020 et Convention « Antibiotiques » : des résultats encourageants
Le plan Vision 2020 du centre de connaissances concernant l’utilisation d’antibiotiques et l’antibiorésistance chez les animaux (AMCRA), rédigé en 2014, a prévu trois objectifs de diminution de l’utilisation d’antibiotiques en médecine vétérinaire, également repris dans la Convention « Antibiotiques », conclue en 2016 entre les pouvoirs publics fédéraux et les différents partenaires concernés par l’utilisation d’antibiotiques en médecine vétérinaire. Depuis 2011, on a enregistré en Belgique une réduction de l’utilisation de :

  • - 40,3 % de l’ensemble des antibiotiques
  • - 77,3 % d’antibiotiques d’importance critique
  • - 71,1 % d’aliments médicamenteux avec antibiotiques

Si ces résultats sont encourageants dans l’ensemble, le monitoring de l’utilisation des antibiotiques réalisé au niveau des exploitations montre des tendances moins favorables dans le secteur de la volaille, avec l’augmentation de l’utilisation totale, des fluoroquinolones et de la colistine (antibiotiques d’importance critique à plus haute priorité pour la santé humaine). Cette évolution menace fortement l'atteinte des objectifs fin 2020. Conscient de ses responsabilités, le secteur de la volaille a récemment développé un plan d’action afin de corriger ces évolutions négatives.

Plan Vision 2024 et nouvelle Convention « Antibiotiques » : quatre objectifs
Le plan Vision 2020 touche à sa fin, mais un deuxième plan a déjà été publié par AMCRA : « Vision 2024 ». Ce plan prévoit de nouveaux objectifs de réduction à réaliser d’ici fin 2024 :

  1. Objectifs de réduction spécifiques à chaque espèce animale au niveau des exploitations et 1 % maximum d’exploitations se trouvant dans la zone d’alarme.
  2. Réduction de 65 % de l’utilisation totale d’antibiotiques par rapport à 2011.
  3. Utilisation maximale d’1 mg de colistine/kg de biomasse.
  4. Réduction de 75 % d'aliments médicamenteux utilisés contenant des antibiotiques par rapport à 2011.

L'objectif déjà atteint pour l'utilisation d'antibiotiques d'importance critique (diminution de 75% par rapport à 2011) reste d’application.

Une nouvelle Convention « Antibiotiques » sera prochainement finalisée entre les pouvoirs publics fédéraux et les différents partenaires concernés par l’utilisation d’antibiotiques en médecine vétérinaire. Elle permettra d’officialiser les nouveaux objectifs de réduction et de renouveler les engagements de chacun en matière de lutte contre l’antibiorésistance. 

Un plan d’action national AMR « One Health » est en cours de finalisation également et détermine les objectifs stratégiques et opérationnels des autorités qui seront mis sur pied pour lutter contre l’antibiorésistance en faveur de la santé humaine, animale et de la protection de l’environnement en Belgique. Les objectifs du plan « Vision 2024 », repris dans le projet de convention « Antibiotiques » 2021-2024, seront également intégrés dans la partie vétérinaire du plan national AMR « One-Health ».

Plus d'informations
les sites internet :

Dernière mise à jour le
18/11/2020