News AFMPS

Il y a 807 résultat(s) trouvé(s) sur base des critères de recherche

1-10 de 807 résultats

L’AFMPS lance PharmaStatut, la nouvelle application en ligne qui collecte et publie des informations sur la disponibilité des médicaments en Belgique. Des informations à jour aideront les patients, les médecins, les pharmaciens et l’industrie pharmaceutique à réduire l’impact des médicaments indisponibles.

L’AFMPS a interrogé plus de 12 000 étudiants universitaires francophones sur l’utilisation de médicaments stimulants. Il en ressort que 5 % de ces étudiants utilisent des médicaments stimulants dans l’espoir d’améliorer leurs performances d’étude sans qu’il s’agisse d’une utilisation médicale.

La quatrième #MedSafetyWeek a lieu du 25 au 29 novembre 2019. Lors de cette semaine, plus de 50 autorités compétentes du monde entier participent à une campagne sur les réseaux sociaux afin de souligner l'importance de notifier les effets indésirables des médicaments. Cette année, la campagne se concentre sur les interactions possibles lorsqu’on associe plusieurs médicaments.

Zoals aanbevolen door het Federaal Kenniscentrum voor de Gezondheidszorg (KCE), werd er een nieuwe stap in de strijd tegen antimicrobiële resistentie (AMR) gezet: de Antibioticagids 2019 van de Belgische commissie voor de coördinatie van het antibioticabeleid (BAPCOC) kan voortaan online worden geraadpleegd via de website van het Belgisch Centrum voor Farmacotherapeutische Informatie (BCFI).

En 2019, l’opération Pangea XII a changé de forme. Il s’agissait cette fois d’une phase de collecte d'informations, d'analyse et de communication. L'AFMPS a donc récolté les données nécessaires à cette douzième édition qui s’étalait sur un an, de juin 2018 à juin 2019. Pangea est coordonnée par INTERPOL et vise spécifiquement l’interception de médicaments et de dispositifs médicaux contrefaits et illégaux.

Du 18 au 24 novembre 2019 se déroule la semaine mondiale de sensibilisation à l’usage prudent des antibiotiques. Pas seulement chez les humains, mais aussi chez les animaux. L’usage d’antibiotiques en médecine vétérinaire a fortement diminué ces dernières années, mais la lutte n’est pas terminée.

À partir de janvier 2020, une nouvelle nomenclature internationale sera en vigueur pour les fabricants qui notifient à l’AFMPS un incident avec un dispositif médical. L’AFMPS recommande aux fabricants de dispositifs médicaux de convertir dès à présent leurs codes internes en nouveaux codes de nomenclature.

En octobre 2018, GSK Consumer Healthcare a retiré du marché les emplâtres VOLTAPATCH TISSUGEL® et a mis à disposition un nouvel emplâtre, le VOLTAREN PATCH®. Les deux emplâtres médicamenteux présentent des différences tant au niveau des indications thérapeutiques, de la posologie, des excipients que des caractéristiques physico-chimiques.

L’AFMPS demande la mise en quarantaine des désinfectants Surfa’safe et Opaster Anios vu la présence de bactéries dans ces produits. Ces produits ne doivent plus être utilisés et vont être rappelés par le fabricant. Dans l’attente d’informations complémentaires et par mesure de précaution, l’AFMPS demande la mise en quarantaine immédiate de ces désinfectants. L’AFMPS est en contact avec le fabricant et l’autorité française (l’agence nationale de sécurité des médicaments, ANSM) et suit l’évolution du dossier et des actions à prendre.

Comment les autorités de santé publique telles que l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement (SPF Santé publique), l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI) et le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), peuvent-elles impliquer plus (pro)activement les patients et les mettre davantage au premier plan tout au long du cycle de développement de médicaments innovants?