Lancement de la campagne d’information sur le risque nucléaire par le Service Public Fédéral Intérieur

Ce 14 mars 2011, le SPF Intérieur (ou IBZ - Intérieur, Binnenlandse Zaken) lance une campagne d’information sur le risque nucléaire. Cette campagne, minutieusement préparée, est couplée à une prédistribution de comprimés d’iode en zones de planification autour des installations nucléaires. Dans ce contexte, la circulaire 578 de l’AFMPS rappelle à tous les pharmaciens leur obligation de disposer d’une quantité suffisante d’iodure de potassium dans leur officine pour faire face à une éventuelle urgence nucléaire ou radiologique.

La prédistribution des comprimés d’iode (notice en français, néerlandais et allemand)  est destinée aux familles et collectivités (comme les écoles et les entreprises) se trouvant autour des centrales nucléaires.
Par ailleurs, les pharmaciens doivent être en mesure d’approvisionner la population en solution d'iodure de potassium en cas de situation d’urgence nucléaire ou radiologique.
La circulaire 578 (qui remplace la circulaire 417 de 2002) rappelle aux pharmaciens d’officine et aux pharmaciens hospitaliers leur obligation de disposer en tout temps de 500 g d’iodure de potassium. Elle leur rappelle également les directives relatives à la préparation officinale de solutions d’iodure de potassium. Ces solutions sont strictement réservées à une situation d’urgence nucléaire ou radiologique qui obligerait le gouvernement à demander aux pharmaciens de les préparer extemporanément pour les mettre à la disposition de la population.

La prise de solution d’iode (sous forme d’iodure de potassium) est une mesure de précaution qui ne doit pas toujours être appliquée, même à la suite d’un accident nucléaire. Si elle s’avère nécessaire, la population en sera informée par les autorités (radio, TV, Internet, SMS, haut-parleurs).

Toutes les informations utiles à ce sujet se trouvent sur le site de la campagne : 

bannière campagne risque nucléaire 2011 

 

 

 

 

Dernière mise à jour le 22/01/2013