News AFMPS

Il y a 916 résultat(s) trouvé(s) sur base des critères de recherche

1-10 de 916 résultats

En raison des avantages pour les patients et les professionnels de la santé, une étude sur l'utilisation d'échantillons de salive comme alternative au prélèvement via des frottis de nez (naso-pharyngés) dans la détection du virus SARS-CoV-2 a été lancée le 28 mai 2020. Cette étude est

Dans le cadre de la crise COVID-19, l’Union Européenne a adopté un règlement prévoyant une dérogation temporaire à la législation européenne relative aux organismes génétiquement modifiés. Dans le cadre de la pandémie SARS-CoV-2 (COVID-19), l’Union Européenne (UE) a adopté le  Règlement (UE) 2020

Le 1 er  avril 2020, l'AFMPS a pris des mesures pour une série de médicaments pour éviter une pénurie de médicaments. Ces mesures sont désormais prolongées d'un mois. Les stocks de médicaments utilisés pour traiter les patients COVID-19 sont étroitement surveillés par l'AFMPS depuis

Le projet pilote e-PIL, lié à l’utilisation de la notice électronique, a débuté en 2018. Les pharmaciens hospitaliers recevront prochainement une enquête en ligne visant à évaluer le projet, deux ans après le début du projet.

Les demandes d'essais cliniques de médicaments pour le traitement et la prévention du COVID-19 sont traitées dans les quatre jours ouvrables. Ces délais raccourcis, qui sont déjà utilisés depuis le 25 mars 2020, sont maintenant officiellement fixés dans une circulaire.

L'AFMPS a été contactée par plusieurs sociétés auxquelles elle aurait commandé du matériel médical ou de laboratoire. Il s'agit d'une usurpation d'identité par laquelle les données de l'AFMPS sont utilisées à mauvais escient pour voler ce matériel.

Comme elle le promet, l'AFMPS fait preuve d'une totale transparence quant à son rôle dans la validation et l’achat des tests sérologiques pour le SARS-CoV-2. L'AFMPS rejette formellement toute accusation de pratiques non déontologiques.

Début octobre 2019, l’Agence européenne des médicaments (EMA) et les autorités européennes compétentes en matière de médicaments, y compris l’AFMPS, ont demandé à tous les titulaires d’une autorisation de mise sur le marché de procéder, à titre de précaution, à une évaluation des risques liés à la présence de nitrosamines. Le résultat de cette évaluation des risques (étape 1) doit être communiqué avant le 1er octobre 2020 via le formulaire web spécifique. Dès maintenant, un autre formulaire web spécifique est disponible pour soumettre les résultats des tests de confirmation (étape 2).

Les dispositifs doseurs des médicaments liquides ne sont généralement pas interchangeables. Pour éviter des erreurs de dosage, l’AFMPS rappelle l’importance d’utiliser le dispositif doseur fourni avec le médicament.

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les équipes de l’AFMPS travaillent à un rythme intense et consacrent beaucoup de ressources pour soutenir les professionnels de la santé et garantir la qualité et la sécurité des médicaments et du matériel médical utilisés pour soigner les patients COVID-19. Mais les efforts ne s’arrêtent pas là. L’AFMPS met désormais tout en place pour éviter un quelconque manque de médicaments ou de matériel en cas de seconde vague du COVID-19.