Risques liés à l’utilisation de l’acide hyaluronique dans le cadre de l’augmentation mammaire

L’acide hyaluronique est un produit utilisé dans différents domaines médicaux (orthopédie, médecine esthétique,…).
Dans le domaine  esthétique, l’acide hyaluronique est utilisé comme produit de comblement et peut être injecté, entre autres, au niveau de la poitrine afin d’en augmenter le volume.

Une étude clinique autorisée par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) tend à démontrer que, lorsque ce produit de comblement est utilisé dans le cadre de l’augmentation mammaire, cela risque d’engendrer des perturbations des clichés d’imagerie et de difficultés de palpation des seins lors d’examens cliniques.

Ces perturbations de clichés ainsi que les difficultés de palpation peuvent altérer le dépistage et le diagnostic de pathologies mammaires (kystes, tumeurs bénignes …) et du cancer du sein retardant par conséquent l’instauration précoce des traitements médicaux adaptés.

Par conséquent, l’afmps déconseille vivement l’utilisation de l’acide hyaluronique et de ses dérivés dans le cadre de l’augmentation mammaire.

En ce qui concerne le marché belge, nous avons la connaissance d’un seul produit à base d’acide hyaluronique et ayant eu comme indication l’augmentation mammaire: le Macrolane fabriqué par Q-Med AB.
En avril 2012, ce fabricant a retiré, sure base volontaire, l’indication ‘augmentation mammaire’ du Macrolane pour les raisons précitées.
Une fois injecté, ce produit est lentement résorbable et peut donc être éliminé par le corps. Selon les données du fabricant, cette durée s’étend sur plusieurs mois (18-24 mois) et est très variable d’une personne à l’autre.

A ce jour, l’afmps n’a reçu aucune notification d’incident avec le Macrolane.

Si vous êtes concernée en tant que patiente, nous vous recommandons d’en parler à votre médecin lors de votre prochaine consultation ou à votre radiologue lors d’une imagerie du sein.

Dernière mise à jour le
11/07/2014