Antibiotiques à usage vétérinaire : vigilance !

L’utilisation inconsidérée d’antibiotiques présente un risque pour la santé publique dans la mesure où elle favorise l’apparition de souches de bactéries résistantes. Les infections sont ainsi plus difficiles à traiter. Des mesures ont déjà été prises en médecine humaine pour que les antibiotiques soient utilisés à bon escient. Afin de réduire la consommation des antibiotiques à usage vétérinaire et de favoriser leur bon usage, le consortium  BelVet-SAC (Belfgian Veterinary Surtveillance of Antibiotics Consumption) et le centre d’expertise AMCRA (AntiMicrobial Consumption & Resistance in Animals) on été créés pour suivre de près les chiffres de consommation des antibiotiques, pour surveiller l’apparition des résistances des bactéries à ceux-ci et pour sensibiliser les professionnels du secteur vétérinaire à cette problématique. L’AFMPS collabore activement avec ces instances.

L’usage des antibiotiques est le facteur de risque le plus important de sélection de bactéries résistantes. De ce fait, les infections aussi bien chez l’animal que chez l’homme deviennent plus difficiles à traiter.
L’usage fréquent des antibiotiques est donc une préoccupation pour la santé humaine et animale.
A l’instar de ce qui se fait en médecine humaine, les chiffres de consommation des antidotiques sont suivis en médecine vétérinaire.
A cet effet, le consortium BelVet-SAC (Belgian Veterinary Surveillance of Antibiotics Consumption) a été créé à l’initiative de l’AFMPS et sous l’égide du BAPCOC (Belgian Antibiotic Policy Coordinating Committee).

BelVet-SAC a mis en place un système de suivi qui permet de rassembler et d’analyser les données de consommation des antibiotiques au niveau national.
Ce suivi s’effectue à la faculté vétérinaire de l’Université de Gand (Unité d’épidémiologie vétérinaire) avec la collaboration de l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISP), du Centre d’Etude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques (CERVA) et de l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS).
Les données sont rassemblées d’une part via les grossistes-répartiteurs de médicaments antimicrobiens et d’autre part via les fabricants de prémélanges médicamenteux (premix) antimicrobiens.

Cette étude est financée par l’AFMPS via le BAPCOC.

“Belgian Veterinary Surveillance of Antimicrobial Consumption -
National consumption report 2007 – 2008 – 2009”

Pour plus d’informations, consultez le site de BelVet-SAC http://www.belvetsac.ugent.be

Aujourd’hui, l’utilisation des antibiotiques chez les animaux en Belgique est une des plus élevées d’Europe. Des efforts ciblés pour la réduire s’imposent.
A l’instar des initiatives prises en médecine humaine, une information et des campagnes de sensibilisation à l’attention des professionnels du secteur vétérinaire et des responsables d’animaux sont nécessaires pour leur faire prendre conscience de cette problématique et pour favoriser une consommation réduite et une utilisation responsable des antibiotiques.
L’AFMPS assumera un rôle actif à ce niveau.
Pour évaluer l’effet des mesures prises, une surveillance continue de l’utilisation des antibiotiques, ainsi qu’en parallèle le suivi de l’apparition des résistances aux antibiotiques sont nécessaires. Tout ceci pour protéger la santé humaine et animale.

A cet effet, le Centre d’Expertise AMCRA (AntiMicrobial Consumption & Resistance in Animals) a été créé récemment. Il est compétent pour tout ce qui concerne l’utilisation des antibiotiques chez les animaux et l’apparition des souches de bactéries résistantes.
L’AFMPS soutient le centre d’expertise AMCRA et le finance en collaboration avec l’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire).

Pour plus d’informations concernant le lancement du centre d’expertise AMCRA, consultez le site http://www.rohh.ugent.be
 

Contact: infovet@fagg-afmps.be
 

Dernière mise à jour le
21/01/2013