Attention aux produits présentés illégalement comme des médicaments

L’AFMPS met en garde contre l’offre dans les téléachats et/ou sur internet de produits illégalement présentés comme des médicaments – L’offre d’Abexine Gel.

Certains produits dans les téléachats et/ou sur internet sont présentés comme des produits miraculeux ou même comme LA solution miracle contre des maladies graves. En réalité, ces produits n’ont, bien souvent, pas la valeur thérapeutique supposée et représentent dès lors un danger potentiel car ils peuvent détourner les patients du traitement dont ils ont réellement besoin.

L'AFMPS met en garde la population contre la mise sur le marché de ce genre de produits sans aucune autorisation et, par conséquent, de manière illégale. Il s’agit dune infraction à la réglementation sur les médicaments ce qui constitue un danger potentiel pour la santé publique vu qu’aucune garantie ne peut être offerte en ce qui concerne la qualité, la sécurité et l’efficacité.
En effet, l’analyse de ce type de produits illégaux a montré l’absence, le sous-dosage ou le surdosage d’un composant actif et même, parfois, la présence de substances extrêmement toxiques. Certains produits sont en outre purement des remèdes de charlatans.

Dans un souci de Santé publique, l’AFMPS fait tout son possible pour combattre ce type de pratiques illégales.

Un exemple illustrant cette lutte est le cas de l’offre récente dans les téléachats de diverses chaînes de télévision belges et par internet de l’Abexine Gel en dehors du circuit légal. En Belgique il n’est pas autorisé comme médicament. Il a cependant été présenté comme étant, entre autres, anti-inflammatoire, réduisant les infections et antidouleur. Ce produit contiendrait un extrait de venin de reine d’abeille et serait efficace contre toutes sortes d’affections, allant de blessures et de bleus à des maux graves tels que des maladies auto-immunes (par exemple sclérose en plaques, rhumatisme, arthrose, goutte).
Dans les spots télévisuels et sur internet, le public a également pu entendre/voir le message selon lequel ce produit est beaucoup plus fort que les antibiotiques, la morphine ou l’hydrocortisone.
A elle seule, la présentation de ce produit fait que celui-ci tombe sous la définition d’un médicament et, par conséquent, qu’il DOIT répondre à la réglementation concernant les médicaments.

Vu ce caractère illégal de l’Abexine Gel, l’AFMPS a lancé une enquête. Après avoir pris contact avec les émetteurs de télévision concernés, les spots télévisuels ont disparu de l’antenne et les informations sur le produit ont été adaptées sur les sites internet correspondants.

L’AFMPS profite de cette action pour rappeler qu’en Belgique, les médicaments peuvent être uniquement proposés dans une pharmacie autorisée ou par le biais du site internet notifié d’une pharmacie autorisée.
Elle souhaite également souligner que les informations, les publicités et les offres relatives à la santé diffusées via les téléachats et/ou sur internet doivent être abordées avec la plus grande prudence. Votre médecin ou votre pharmacien peut vous aider et vous apporter son expertise.

Informations supplémentaires
Vous trouverez des informations supplémentaires sur les risques potentiels des médicaments illégaux via notre campagne médiatique : « Médicaments par internet ? Ne surfez pas avec votre santé ! »


Rôle spécifique de l’AFMPS

Par ses activités d’inspection et de contrôle, l’AFMPS veille à ce que, dans le circuit légal, la fabrication, l’importation, la distribution en gros et la délivrance de médicaments se fassent conformément aux règles, normes, directives, lignes directrices et accords internationaux en vigueur. Notre Agence, plus précisément la Division Unité Spéciale d’Enquête (USE) combat en même temps les pratiques illégales.

Étant donné le caractère complexe de la criminalité pharmaceutique, l’AFMPS a, outre son rôle répressif, également la tâche importante de sensibiliser les patients et le grand public à l’achat et l’utilisation de médicaments de manière sûre et adéquate. Une campagne médiatique a d’ailleurs été lancée à cet effet au niveau national spécifiquement pour l’offre de médicaments par internet : « Médicaments par internet ? Ne surfez pas avec votre santé !». Cette campagne reste d’actualité pour mettre en garde et informer le grand public des risques potentiels pour la santé liés à l’achat de médicaments par internet ou en dehors du circuit légal. Par le biais d’un mini site internet , l’AFMPS explique clairement que les médicaments contrefaits et autres médicaments illégaux présentent un danger imminent pour la santé et donne au patient les clés pour acheter des médicaments en toute sécurité. Bon nombre de produits illégaux sont en effet offerts aussi bien via internet que via les autres médias tels que la presse écrite ou la télévision et le patient doit constamment veiller à observer la plus grande prudence lorsqu’il achète des médicaments via ces canaux.

Étant donné l’aspect transfrontalier de la criminalité pharmaceutique, l’AFMPS participe également activement à la concertation au niveau national et international. En Belgique, il y a la Cellule multidisciplinaire Hormones et la Commission interdépartementale pour la Coordination de la Lutte contre la Fraude. Au niveau international, il y a une concertation entre les 27 États membres européens (HMA-WGEO), au niveau de la Commission européenne, de la plateforme du Conseil de l’Europe, du Permanent Forum on International Pharmaceutical Crime (PFIPC) et de l’IMPACT (International Medical Products Anti-Counterfeiting Taskforce) à l’initiative de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
Au niveau international, une action coordonnée « PANGEA Internet Week of Action » dans le but d’attirer l’attention de la population sur les dangers de l’achat par internet a lieu annuellement.

Dernière mise à jour le 14/01/2013