Flash VIG-news : risque d’hémolyse associé à l’utilisation d’hydroxychloroquine (PLAQUENIL) dans le traitement du COVID-19

Les médecins doivent être attentifs aux signes et symptômes d’hémolyse chez les patients présentant une déficience en glucose-6-phosphate-déshydrogénase (G6PD) et traités par hydroxychloroquine dans le traitement du COVID-19.

L’AFMPS a reçu une notification d’effet indésirable survenu lors de l’utilisation d’hydroxychloroquine dans le cadre du traitement du COVID-19, selon les guidelines belges de Sciensano. Un patient de 32 ans a présenté des stigmates d’hémolyse deux jours après le début du traitement. Le taux d’hémoglobine au nadir était de 7.1 g/dL. Le patient a reçu une transfusion de globules rouges et de l’acide folique. Le traitement par hydroxychloroquine a été poursuivi, comme prévu par les guidelines de Sciensano (cinq jours de traitement au total). L’état du patient s’est amélioré et il a pu quitter l’hôpital. Chez ce patient, un examen biologique a mis en évidence une carence en G6PD, laissant supposer que l’hydroxychloroquine a pu favoriser une hémolyse dans ce contexte.

Hydroxychloroquine chez les patients présentant une déficience en G6PD
L’hydroxychloroquine n’est pas contre-indiquée chez les patients présentant une déficience en G6PD mais son utilisation doit se faire avec prudence.

Les données sur le lien de causalité entre l’utilisation d’hydroxychloroquine et le risque d’hémolyse chez les patients atteints de lupus érythémateux systémique, d’arthrite rhumatoïde et d’arthrite inflammatoire sont contradictoires. Les données sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le cadre très particulier du traitement du COVID-19 sont encore très limitées. 

Il existe plusieurs formes de déficience en G6PD, la forme méditerranéenne est probablement celle qui présente le plus de risque d’hémolyse induite par des médicaments.

À ce jour, aucun autre cas d’hémolyse sous hydroxychloroquine, dans l’indication infection au coronavirus, n’a été introduit dans la base de données européenne de pharmacovigilance, EudraVigilance.

Nous n’avons pas trouvé, dans la littérature scientifique, d’article mentionnant pareil cas d’hémolyse chez des patients atteints du COVID-19.

Recommandations
Les guidelines de Sciensano ne recommandent pas une recherche biologique systématique de déficience en G6PD avant d’initier un traitement par hydroxychloroquine pour éviter que celui-ci ne soit retardé. Mais elle reprend bien cette déficience dans les précautions à prendre en considération.

Il est probable que certains patients présentant une déficience en G6PD soient au courant de cette carence. La question devrait être posée au moment de l’admission.

Chez les patients atteints d’une déficience en G6PD, il faut être particulièrement attentif aux signes et symptômes d’hémolyse pendant le traitement par hydroxychloroquine. Étant donné la longue demi-vie d’élimination de l’hydroxychloroquine, cette attention doit se poursuivre après l’arrêt du traitement.

Signes et symptômes d’une hémolyse 
Les manifestations systémiques comprennent une pâleur, une fatigue, des vertiges et parfois une hypotension. Un ictère scléral (jaunissement du blanc de l’œil) et/ou un ictère (jaunisse) peuvent survenir et la rate peut être hypertrophiée.

La crise hémolytique (hémolyse aiguë, sévère) peut s'accompagner de frissons, de fièvre, de douleurs lombaires et abdominales, d'un état de prostration et de choc. L'hémoglobinurie provoque une urine rouge ou brun rougeâtre.

Notifiez tous les effets indésirables à l’AFMPS
Patients et professionnels de la santé sont encouragés à rapporter les effets indésirables suspectés via www.notifieruneffetindesirable.be

Références
1. RCP PLAQUENIL, accessible via la base de données des médicaments autorisés 
2. Référentiel Médicament et déficit en G6PD de l’ANSM 
3. Examination of Hydroxychloroquine Use and Hemolytic Anemia in G6PDH-Deficient Patients. Mohammad S, Clowse MEB, Eudy AM, Criscione-Schreiber LG. Arthritis Care Res (Hoboken). 2018 Mar;70(3):481-485. doi: 10.1002/acr.23296. Epub 2018 Feb 9.
4. Glucose-6-phosphate dehydrogenase deficiency: Clinical presentation and eliciting factors. Dors N., Rodrigues Pereira R., Van Zwieten R., Fijnvandraat K., Peters M. Nederlands Tijdschrift voor Geneeskunde 2008 152:18 (1029-1033)
5. Retrospective Study: Association of Hydroxychloroquine Use and Hemolytic Anemia in Patients with Low Levels of Glucose-6- Phosphate Dehydrogenase (G6PD). Mejia Saldarriaga M, Ramirez de Oleo IE, Johnson B Arthritis Rheumatol. 2018; 70 (suppl 10).

Dernière mise à jour le
24/04/2020