Flash VIG-news : FINASTERIDE : risque de dépression

De nouvelles données, analysées par l'Agence européenne des médicaments (EMA), ont permis de conclure que les risques de troubles de l'humeur, de pensées suicidaires et de dépression sont également possibles avec la prise de finastéride à 1 mg/jour.

Finastéride (en Belgique : PROSCAR® et « génériques ») est indiqué en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate à une dose quotidienne de 5 mg/jour. A faible dose (1 mg/jour), il est parfois utilisé en cas d’alopécie androgénique. En Belgique, aucune spécialité n’est autorisée à ce dosage pour cette indication. Cette utilisation off-label (hors indication) reste cependant possible par le biais de préparations magistrales.

Le risque de dépression est déjà mentionné dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice pour le public des spécialités à base de finastéride.

De nouvelles données complètent les connaissances concernant ce risque. Le comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) a récemment analysé les données sur le finastéride à un dosage de 1 mg et le risque de dépression. Sur base des notifications de dépression pour lesquelles une relation causale a été jugée possible, le PRAC a décidé que la dépression était également un effet indésirable potentiel du finastéride utilisé dans le cadre de l'alopécie. Sa fréquence est inconnue (07.2017 – CBIP).

Le traitement par finastéride devra être interrompu devant tout symptôme psychiatrique. Il est important que les patients soient informés de ces risques, étant donné qu’aucune notice n’accompagne les préparations magistrales de finastéride à 1mg.

Dernière mise à jour le
24/11/2017