Flash VIG-news : benzodiazépines (et apparentés) et opioïdes : risques graves associés à leur usage concomitant

L’utilisation concomitante des benzodiazépines (et apparentés) avec des opioïdes (antidouleurs ou antitussifs) peut entraîner une sédation, une dépression respiratoire, le coma et la mort. En raison de ces risques, la prescription concomitante d’opioïdes et de benzodiazépines doit être réservée aux patients pour lesquels les alternatives thérapeutiques sont inadéquates.

En août 2016, l’agence américaine des médicaments, la FDA (Food and Drug Administration), a décidé d’ajouter un avertissement dans les notices des opioïdes (antidouleurs ou antitussifs) et des benzodiazépines concernant les risques graves associés à leur usage concomitant. Par la suite, des autorités nationales en Europe ont reçu des demandes de variations concernant des médicaments de ces classes thérapeutiques autorisés via des procédures nationales. Afin d’avoir des textes harmonisés au sein de l’espace économique européen (EEE), le CMDh (Coordination Group for Mutual Recognition and Decentralised Procedures, Human) de l’Agence européenne des médicaments (EMA, European Medicines Agency) a proposé, début 2018, un texte à ajouter aux RCP et notices des benzodiazépines, des médicaments apparentés aux benzodiazépines (Z-drugs) et des opioïdes, concernant les avertissements lors d’un usage concomitant de ces médicaments.

Dernière mise à jour le
06/09/2018