Enquête sur l’utilisation des benzodiazépines et apparentés dans le cadre des troubles du sommeil en Belgique

Malgré les campagnes de sensibilisation menées par le Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement (SPF SPSCAE), la consommation de somnifères et calmants au niveau belge reste inquiétante. Pour récolter des informations concrètes sur l’utilisation belge de certaines de ces substances, l’AFMPS mettra en ligne une enquête nationale durant le mois de février 2020.

Cette enquête s’adressera aux patients traités par benzodiazépines ou apparentés (zolpidem, zopiclone) dans le cadre des troubles du sommeil. Elle se fera avec le concours des pharmaciens et des associations professionnelles APB et OPHACO. Les pharmaciens recevront plus d’informations pratiques dans les prochaines semaines.

Les résultats de cette enquête permettront d’évaluer l’utilisation de ces médicaments et de connaître le point de vue des patients sur leur traitement. Les résultats aideront aussi l’AFMPS à prendre des mesures plus ciblées afin de promouvoir l’usage rationnel de ces médicaments.

Des questions concernant l’enquête ? Contactez ADR@afmps.be en mentionnant « enquête somnifère » en objet.

Pour rappel, afin de sensibiliser les professionnels de la santé et leurs patients aux risques liés aux calmants et aux somnifères et afin de promouvoir des alternatives plus saines, la ministre de la Santé publique Maggie De Block a lancé en 2018 la campagne « Somnifères et calmants, pensez d’abord aux autres solutions », en collaboration avec le SPF SPSCAE.

L’AFMPS a également rappelé les risques liés à la prise de doses supérieures aux recommandations et les risques de dépendance au Zolpidem dans son Flash VIG-news de décembre 2018.

Dernière mise à jour le
20/01/2020