Coronavirus : mesures de l’AFMPS pour éviter les pénuries de médicaments

L'AFMPS surveille quotidiennement la disponibilité des médicaments en Belgique, dont les médicaments indispensables à la prise en charge des patients hospitalisés COVID-19. Dans ce contexte, l’AFMPS prend plusieurs mesures pour éviter les pénuries de médicaments.

L’Administrateur général de l’AFMPS a décidé de prendre diverses mesures urgentes concernant des médicaments spécifiques pour lutter contre la pénurie de médicaments dans le contexte de la pandémie de SARS-CoV-2.

Vous trouverez ci-dessous une sélection des mesures prises.

Stocks stratégiques

Chaque hôpital disposant d'une capacité de soins intensifs a reçu un stock stratégique de :

  • hydroxychloroquine
  • Kaletra
  • Rocuronium (curare)

Cette semaine, une nouvelle livraison aux différents hôpitaux est prévu pour :

  • Sufentanyl
  • Atracurium besilate ;
  • Rocuronium bromide ;
  • Hydroxychloroquine.

Parallèlement, nos experts continuent à chercher activement d’autres stocks disponibles afin de garantir la disponibilité de ces médicaments à plus long terme.

L'AFMPS prévoit également un stock d'urgence pour les médicaments suivants qui ne seront utilisés qu'en cas de pénurie effective :

  • Morphine
  • Midazolam
  • Fentanyl
  • Paracetamol IV
  • Phosphate de chloroquine en vrac.

La répartition de ces stocks stratégiques est toujours basée sur le nombre de lits de soins intensifs agréés et du nouveau nombre de lits ICU supplémentaires pouvant être utilisés pour les patients COVID-19.

Distribution contrôlée
Les médicaments inclus dans les stocks stratégiques sont des stocks prévus en plus des stocks habituels des entreprises.

A côté de cela, l'AFMPS a mis en place un contrôle de la distribution de certains médicaments, à savoir Esmeron, Nimbex, Morphine Sterop, Rapifen, Dipidolor Sufenta, Fentanyl et Hypnomidate. Concrètement, l'AFMPS attribue aux entreprises concernées une quantité/quota par hôpital, sur base de la clé de répartition qui tient compte du nombre de lits de soins intensifs pour les patients COVID-19. Les médicaments continueront à être commandés, distribués et facturés comme d'habitude.

Cette mesure vise à répartir les stocks disponibles de manière optimale en fonction des besoins et à éviter les commandes excessives ou le surstockage.

Dérogations
Pour un certain nombre de médicaments, des dérogations pour l'importation de lots étrangers par la firme pharmaceutique ont été accordées ou sont en cours de traitement par l’AFMPS. Il s'agit notamment de la clarithromycine, la noradrénaline, le sufentanil, l’alfentanil et l’hypnomidate.

Usage rationnel
Dans cette situation de crise, l’AFMPS a bien évidemment demandé aux hôpitaux de gérer de manière rationnelle les médicaments disponibles et de ne pas constituer de stocks inutiles. L'AFMPS surveille plusieurs fois par semaine les stocks des entreprises, des grossistes-répartiteurs et des pharmacies hospitalières et recherche de manière proactive des solutions avant qu'une pénurie ne menace.

Dernière mise à jour le
01/04/2020