Coronavirus : livraison de médicaments au domicile des patients ambulatoires par l’hôpital autorisée

En période de COVID-19, l’AFMPS autorise exceptionnellement les pharmacies des hôpitaux à faire livrer des médicaments directement au domicile des patients ambulatoires qui ne peuvent pas se rendre à l’hôpital.

Au cours d’un traitement médical, certains patients dits « ambulatoires » sont suivis par les médecins de l’hôpital mais ne sont pas hospitalisés et continuent leur traitement à la maison. Ces patients ambulatoires reçoivent habituellement leurs médicaments directement de la pharmacie hospitalière. Il s'agit de médicaments qui ne peuvent être délivrés que par le pharmacien de l'hôpital et/ou remboursés suite à une délivrance par le pharmacien d’hôpital. En période de COVID-19, l’AFMPS permet aux pharmacies hospitalières de livrer les médicaments au domicile du patient. Les médicaments livrés par l’hôpital seront remboursés par l’INAMI comme d’habitude.

Si les patients peuvent se rendre eux-mêmes à l’hôpital, ils peuvent aller chercher leurs médicaments en respectant bien entendu les précautions recommandées par l’hôpital (retrait à la pharmacie directement ou à un autre endroit déterminé par l’hôpital).

Qualité et traçabilité garanties
Les livraisons effectuées par les pharmacies hospitalières sont autorisées uniquement si les règles de bonnes pratiques de distribution (Good Distribution Practices, GDP) sont garanties durant le transport des médicaments, afin de garantir la qualité des médicaments jusqu’au moment de leur livraison chez le patient. Les conditions de conservation et la traçabilité des produits sont ainsi garanties.

Se rendre à l’hôpital pour les soins essentiels et urgents uniquement
Dès le 14 mars 2020 des lignes directrices ont été communiquées au secteur des soins de santé afin d’annuler et de reporter toutes les consultations, examens et interventions non essentiels dans tous les hôpitaux généraux, universitaires et de revalidation ainsi que dans les cliniques privées de notre pays, afin de s’assurer de pouvoir garantir les meilleurs soins possibles aux patients atteints de COVID-19.

Il était évidemment précisé que toutes les consultations, examens et interventions urgents et nécessaires pouvaient bien sûr avoir lieu, mais la poursuite des soins ne peut se faire que dans des conditions garantissant la sécurité des patients et du personnel hospitalier.

Les services d’inspection compétents des administrations publiques (AFMPS, SPF Santé publique) suivent la situation sur le terrain, et procéderont à des contrôles ponctuels si nécessaire.

Dernière mise à jour le
23/04/2020