Coronavirus : l’Agence européenne des médicaments recommande de continuer à utiliser les médicaments contre l’hypertension, les maladies cardiaques ou rénales

L’Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA) a été informée de rapports sur le fait que certains médicaments, fréquemment utilisés pour traiter l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque ou les maladies rénales, puissent aggraver l’infection du coronavirus (COVID-19). L’EMA recommande de ne pas arrêter ces traitements

Pas de preuve d’aggravation du COVID-19
L’EMA confirme qu’il n’existe actuellement aucun élément de preuve issu d’études cliniques ou épidémiologiques, qui établisse un lien entre les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA) ou les antagonistes de l’angiotensine (ARA II ou sartans) et l’aggravation de la maladie due au COVID-19.

Afin de collecter davantage d’éléments de preuve, l’EMA s’adresse de manière proactive aux chercheurs qui travaillent sur des études épidémiologiques pour apporter des éléments de preuve supplémentaires.

L’EMA suit de près la situation et collabore avec les différents intervenants pour coordonner les études épidémiologiques sur les effets des inhibiteurs de l’ECA et des sartans chez les personnes atteintes par la maladie due au COVID-19.

Ne pas interrompre le traitement contre l’hypertension, les maladies cardiaques ou rénales
Il est important que les patients n’interrompent pas leur traitement avec les inhibiteurs de l’ECA et les sartans. Il n’est pas nécessaire de changer de traitement.

Des experts dans le traitement des troubles cardiaques et des troubles de la pression artérielle, parmi lesquels la Société Européenne de Cardiologie, ont déjà publié des déclarations allant dans ce sens.

Les patients qui ont des questions ou des doutes sur leurs médicaments doivent en parler à leur médecin ou à leur pharmacien.

Toute nouvelle recommandation sera diffusée par l’EMA et l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).

Les médicaments suivants sont autorisés et commercialisés en Belgique :

Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine :

Captopril EG, Captopril Mylan, Captopril Sandoz, Inhibace, Enalapril EG, Enalapril Sandoz, Renitec, Fosinil, Lisinopril EG, Lisinopril Mylan, Lisinopril Sandoz, Lisinopril Teva, Zestril, Coversyl, Perindopril Krka, Perindopril Sandoz, Perindopril Servier, Perindopril Teva, Accupril, Quinapril EG, Ramipril EG, Ramipril Krka, Ramipril Sandoz, Tritace, Zopranol, Coveram, Peramteva, Perindopril Amlodipine Krka, Triplixam .

Antagonistes de l’angiotensine II (ou sartans) :

Atacand, Candesartan EG, Candesartan Krka, Candesartan Sandoz, Candesartan Teva, Teveten, Aprovel, Irbesartan EG, Irbesartan Mylan, Irbesartan Sandoz, Irbesartan Teva, Cozaar, Loortan, Losartan Apotex, Losartan EG, Losartan Krka, Losartan Mylan, Losartan Sandoz, Losartan Teva, Belsar, Olmesartan EG, Olmesartan Krka, Olmesartan Sandoz, Olmesartan Teva, Olmetec, Kinzalmono, Micardis, Telmisartan EG, Telmisartan Mylan, Telmisartan Sandoz, Telmisartan Teva, Diovane, Valsartan EG, Valsartan Krka, Valsartan Sandoz, Valsartan Teva, Amlodipine Valsartan EG, Amlodipine Valsartan Krka, Amlodipine Valsartan Sandoz, Exforge, Forzaten, Olmesartan Amlodipine EG, Olmesartan Amlodipine Krka, Olmesartan Amlodipine Sandoz, Olmesartan Amlodipine Teva, Sevikar, Twynsta, Amlodipine Valsartan Hydrochlorothiazide Krka, Exforge HCT, Forzaten HCT, Sevikar HCT.

Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’EMA

Dernière mise à jour le
04/05/2020