Campagne d’information sur le risque nucléaire 2018 : action très bien suivie par les pharmaciens

Suite à la campagne d’information sur le risque nucléaire lancée le 6 mars 2018, les inspecteurs de l’AFMPS ont effectué une enquête auprès des officines belges ouvertes au public. 99,5 % des officines ouvertes au public se sont procuré le stock de comprimés d’iode stable recommandé et 91 % ont pris le temps de conseiller leurs patients et de leur remettre une brochure explicative.

La campagne d’information sur le risque nucléaire lancée le 6 mars 2018 avait pour objectif principal d’expliquer à la population en quoi consiste le risque nucléaire et lui exposer les différentes actions menées par les organisations concernées pour y faire face, ainsi que d’organiser la pré-distribution de comprimés d'iode stable aux citoyens les plus sensibles.

Dans les mois qui ont suivi le lancement de cette campagne, les inspecteurs de l’AFMPS ont interrogé les pharmaciens belges sur leur manière de relayer la campagne nucléaire. Et les résultats de cette enquête sont plus que positifs. En moyenne, 99,5 % des officines ouvertes au public se sont procuré le stock de comprimés d’iode stable recommandé, et 91 % des pharmaciens ont pris soin d’informer et de conseiller les patients lors de la délivrance des comprimés.

Il s’agit d’un soutien indispensable pour la réussite d’une telle campagne nationale. Les pharmaciens ont un rôle primordial à jouer pour informer correctement la population en termes de santé publique.

Pour en savoir plus sur la campagne d’information sur le risque nucléaire, visitez le site internet www.risquenucleaire.be, vous y retrouverez toutes les informations utiles en cas d‘accident nucléaire.

Dernière mise à jour le
27/09/2018