Campagne d’information sur le risque nucléaire

Au niveau fédéral, les autorités concernées, incluant l’AFMPS, lancent une nouvelle campagne d’information sur le risque nucléaire, coordonnée par le SPF Intérieur.

L’objectif de cette campagne ? Expliquer à la population en quoi consiste le risque nucléaire et lui exposer les différentes actions menées par les organisations concernées pour y faire face, les actions que chaque citoyen peut entreprendre pour se préparer ou pour agir en cas d’accident nucléaire, ainsi qu’organiser la pré-distribution de comprimés d'iode stable aux citoyens les plus sensibles.

Dès le 6 mars 2018 commence donc la pré-distribution des comprimés d'iode stable aux groupes de la population les plus sensibles. C’est dans ce cadre que médecins, pharmaciens et autres professionnels de la santé ont un rôle primordial à jouer en informant correctement la population. Par l’intermédiaire des associations professionnelles, l’AFMPS a déjà communiqué aux pharmaciens la marche à suivre pour se procurer les comprimés d’iode et comment, à qui, et en quelle quantité les délivrer.

Suite aux leçons tirées des exercices menés ces dernières années, de la catastrophe de Fukushima en 2011 et des nouvelles recommandations nationales/internationales en la matière, un nouveau plan national d’urgence nucléaire élargit désormais la zone de pré-distribution d’iode stable jusqu’à 100 km autour des sites nucléaires. Cette nouvelle mesure couvre donc l’ensemble du territoire belge.

Pour en savoir plus, visitez le site internet www.risquenucleaire.be, vous y retrouverez toutes les informations utiles en cas d‘accident nucléaire :

  • Qu’est-ce que le risque nucléaire ?
  • Que font les autorités ?
  • Que pouvez-vous faire préventivement et en cas d’accident nucléaire ?
  • Comprimés d’iode : pour qui, où se les procurer, quand et comment les prendre ?

Sessions d’information

Afin de répondre à toutes les questions des citoyens, les autorités fédérales concernées se tiennent à la disposition des communes situées dans une zone de planification d'urgence nucléaire, pour l’organisation de sessions d’information pour la population.

Des sessions d’informations destinées spécifiquement aux médecins, pharmaciens, gynécologues, sages-femmes et directeurs d’école des zones de planification d'urgence sont également organisées dans le courant du mois de mars 2018.

Dernière mise à jour le
06/03/2018