News AFMPS

Il y a 851 résultat(s) trouvé(s) sur base des critères de recherche

11-20 de 851 résultats

Lors de sa réunion de mars 2020, le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Pharmacovigilance Risk Assessment Committee, PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA : European Medicines Agency) a recommandé la suspension de l’utilisation de l’acétate d'ulipristal pour le traitement de fibromes utérins, pendant la réévaluation actuellement en cours du risque de lésion hépatique. En outre, le PRAC a formulé de nouvelles recommandations de tests et de traitement pour le fluorouracile, la capécitabine, le tégafur et la flucytosine. Par ailleurs, le PRAC a démarré la réévaluation de certains médicaments anticancéreux à base d’ifosfamide.

L'AFMPS, en collaboration avec la douane belge, a participé à l’opération internationale PANGEA XIII du 3 au 10 mars 2020. Cette opération coordonnée par INTERPOL vise spécifiquement l’interception de médicaments et de dispositifs médicaux contrefaits et illégaux. En Belgique, les inspections ont été effectuées aux points de contrôle de Zaventem et Bierset.

Des lignes directrices européennes pour la gestion des essais cliniques pendant la pandémie de coronavirus sont disponibles.

Par éviter une mauvaise interprétation des résultats négatifs, l’AFMPS interdit pour six mois l’utilisation des tests rapides de diagnostic du coronavirus (COVID-19).

Afin de permettre une meilleure participation des patients, l’AFMPS a décidé de prolonger de deux mois son enquête sur l’utilisation des benzodiazépines et apparentés dans le cadre des troubles du sommeil en Belgique. L’enquête sera donc accessible jusqu’au 19 mai 2020 inclus.

Certains stocks de médicaments en vente libre se sont rapidement écoulés dans les pharmacies belges ces derniers jours car de nombreux citoyens font des réserves de médicaments. Il y a encore des stocks suffisants de médicaments en Belgique chez les grossistes, mais pour éviter une pénurie, l’AFMPS demande à tous les citoyens de ne pas faire de réserve inutile de médicaments.

L'AFMPS suit de près les stocks de médicaments utilisés dans la lutte contre le COVID-19. Certains de ces médicaments sont essentiels pour traiter des patients souffrant de maladies chroniques (p. ex. lupus, polyarthrite rhumatoïde, HIV). L’AFMPS prend des mesures pour garantir la disponibilité de ces médicaments essentiels.

Afin de lutter contre le Covid-19, nos prestataires de soins ont besoin d'équipements de protection de qualité (masques buccaux, gants, tabliers, etc.), d'équipements médicaux et de pièces de rechange (p. ex. les respirateurs). C'est important pour pouvoir traiter leurs patients dans des conditions sûres.

Si vous présentez des symptômes pouvant indiquer une infection liée au coronavirus, le paracétamol reste le premier choix en cas de fièvre et de douleur.

En raison du problème du coronavirus et de la surcharge potentielle des hôpitaux, il peut être difficile ou non souhaitable pour un patient participant à un essai clinique d'obtenir le médicament expérimental à l'hôpital. L'AFMPS fournit des lignes directrices à ce sujet.