News AFMPS

Il y a 32 résultat(s) trouvé(s) sur base des critères de recherche

1-10 de 32 résultats

Les résultats de 2018 confirment la tendance des années précédentes avec une consommation en baisse de 12,8 % de mg de substance active/kg de biomasse par rapport à l’année passée. C’est à nouveau la plus forte baisse en un an depuis 2011, pour la deuxième année consécutive. Par rapport à l’année de référence 2011, il s’agit d’une diminution totale de 35,4 %.

La lutte contre la résistance aux antimicrobiens (RAM) est, selon l'Organisation mondiale de la Santé, l'un des grands défis de notre société. Les maladies se transmettent de l'être humain à l'animal et inversement, les actions de prévention de lutte contre les RAM doivent donc s'adresser aussi bien au secteur humain que vétérinaire et même au niveau de l'environnement. C'est pourquoi l'AFMPS s'engage fortement, avec toutes les autorités concernées, dans une approche intersectorielle contre la RAM, selon le principe de « One World One Health ».

L'Agence européenne des médicaments (EMA- European Medicines Agency) a publié le 8e rapport de l'ESVAC (European Surveillance of Veterinary Antimicrobial Consumption) relatif à la vente d'antibactériens à usage vétérinaire en 2016.

Les résultats 2017 confirment la tendance des années précédentes avec une consommation en baisse de 7,4 % de mg de substance active/kg de biomasse par rapport à l'année précédente. C'est la plus forte baisse en un an depuis 2011. Par rapport à l'année de référence 2011, il s'agit d'une diminution totale de 25,9%.

Depuis le 27 février 2017, tous les vétérinaires enregistrent l'administration ou la fourniture d'antibiotiques dans les exploitations bovines par le biais de l'application en ligne SANITEL-MED. Après un an de collecte de données, l'unité scientifique d'AMCRA asbl a analysé les données pour les exploitations de veaux de boucherie. En juin 2018, l'AFMPS enverra les rapports individuels à tous les éleveurs de veaux de boucherie en Belgique.

Suite à la modification de l’article 65quater de l’arrêté royal du 14 décembre 2006, la procédure d’approbation des activités de minimisation des risques (RMA) a été adaptée. Les délais relatifs à l’évaluation et à l’approbation des RMA ont ainsi été adaptés. Par ailleurs, des redevances sont maintenant dues pour la soumission des demandes d’approbation.

Le 23 mars 2018, l'arrêté royal (AR) du 23 février 2018 a été publié au Moniteur belge. Celui-ci modifie deux arrêtés antérieurs: l'AR du 17 juin 2013 concernant le conditionnement, l'étiquetage et la délivrance des préparations magistrales et officinales contre la toux et le rhume et modifiant l'arrêté du Régent du 6 février 1946 portant réglementation de la conservation et du débit des substances vénéneuses et toxiques.

Dans le cadre de la clôture d’une procédure d’autorisation de mise sur le marché, de renouvellement ou de variation avec intégration de changements dans le RCP, la notice ou l’étiquetage d’un médicament à usage vétérinaire, des traductions du RCP, de l’étiquetage et de la notice doivent être soumises. Afin de répondre à une demande croissante de l’industrie pharmaceutique d’obtenir un étiquetage/une notice commun.e et afin de faciliter l’harmonisation des textes, de nouvelles règles nationales belges entreront en vigueur à partir du 11.12.2017 pour les médicaments à usage vétérinaire.

L’AFMPS lance une nouvelle campagne de sensibilisation : « Prendre un médicament en cas de désir d’enfant, de grossesse ou d’allaitement? »

Dans le cadre de la semaine mondiale de sensibilisation au bon usage des antibiotiques (du 13 au 19 novembre 2017), les autorités compétentes fédérales (l’AFMPS, l’AFSCA et le SPF Santé publique) et l’AMCRA asbl invitent toutes les personnes concernées à utiliser ces médicaments de manière raisonnée. Objectif : réduire la résistance aux antibiotiques et ainsi améliorer la santé animale et la santé publique dans le cadre d’une approche « One Health ».