Actualités AFMPS

Il y a 300 résultat(s) trouvé(s) sur base des critères de recherche

11-20 de 300 résultat(s)

Coronavirus : protocole de test alternatif (Alternative Test Protocol, ATP) pour les masques buccaux chirurgicaux

Les services d'inspection de l'AFMPS constatent que les masques buccaux chirurgicaux proposés ne disposent pas des déclarations, certificats et rapports de tests nécessaires selon les normes européennes ou internationales. Pour cette raison, un protocole de test alternatif (Alternative Test Protocol, ATP) a été développé pour permettre tout de même l'utilisation comme masque chirurgical ou masque de confort.

Nitrosamines dans les médicaments : les titulaires d’une autorisation de mise sur le marché peuvent communiquer les résultats de leur évaluation du risque d’impuretés

Début octobre 2019, l’Agence européenne des médicaments (EMA) et les autorités européennes compétentes en matière de médicaments, y compris l’AFMPS, ont demandé à tous les titulaires d’une autorisation de mise sur le marché de procéder, à titre de précaution, à une évaluation des risques liés à la présence de nitrosamines. Le résultat de cette évaluation peut à présent être communiqué.

Coronavirus : l'AFMPS saisit des colis postaux contenant des médicaments contrefaits et d’autres médicaments illégaux contre le COVID-19

Les organisations criminelles utilisent la pandémie de coronavirus pour vendre des médicaments contrefaits et d’autres médicaments illégaux. L'AFMPS demande aux patients d'être prudents et de faire attention aux offres sur internet.

Coronavirus : interdiction de vente de tests rapides de diagnostic vu le risque de mauvaise interprétation

Pour éviter une mauvaise interprétation des résultats négatifs, l’AFMPS interdit pour six mois l’utilisation des tests rapides de diagnostic du coronavirus (COVID-19).

Flash VIG-news : RETROVIR® (zidovudine) 100 mg/10 ml solution buvable : nouvelle présentation pour éviter les erreurs de dosage chez les nouveau-nés

RETROVIR® 100 mg/10 ml solution buvable, flacon de 200 ml avec une seringue doseuse de 1 ml a été mis sur le marché pour les nouveau-nés.

Coronavirus : pas de pénurie de médicaments, l’AFMPS suit la situation de près

Suite à l’épidémie de coronavirus (COVID-19), les experts de l’AFMPS analysent en continu l’impact potentiel sur la disponibilité des médicaments et des dispositifs médicaux en Belgique. Il n'y a actuellement aucune pénurie de médicaments attendue en Belgique et au niveau européen suite au COVID-19. L’AFMPS soutient également l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le développement des vaccins contre le COVID-19.

Saisie de produits illégaux pour blanchir la peau à Bruxelles

Plus de 1 800 médicaments illégaux ont été saisis dans sept magasins au cours d’une action ciblée à Bruxelles. Il s’agit en grande majorité de produits pour blanchir la peau contenant des corticostéroïdes, particulièrement populaires auprès de la communauté d’origine africaine. Ces médicaments peuvent provoquer des effets secondaires graves tels que des infections, des cicatrices ou une insuffisance surrénale.

Notifier un défaut de qualité d’un médicament via le site web de l’AFMPS

Un médicament présentant un défaut de qualité peut impacter la santé des patients ou engendrer des difficultés d’usage pour le professionnel de la santé. Vous pouvez notifier un défaut de qualité via le site web de l’AFMPS.

Médicaments antidiabétiques contenant de la metformine : des traces d’une impureté de nitrosamine ont été détectées

L’Agence européenne des médicaments (EMA, European Medicines Agency) et les autorités compétentes en matière de médicaments des États membres européens, dont l’AFMPS, sont au courant qu’une impureté de nitrosamine (NDMA, N-nitrosodiméthylamine) a été détectée dans une petite quantité de médicaments antidiabétiques à base de metformine en dehors de l’Union européenne (UE). Des analyses sont actuellement effectuées sur les médicaments au sein de l’UE.

Composition simplifiée des préparations contre la toux et le rhume à partir du 1er janvier 2020

À partir du 1er janvier 2020, seuls les médicaments contre la toux et le rhume contenant une seule substance active peuvent être vendus.

11-20 de 300 résultat(s)